Soins des chats – Nutrition & Soins des dents

soins dentaires chat

L’alimentation et la nutrition des chatons

alimentation et la nutrition des chatons

Les chatons semblent montés sur ressorts, se propulsant dans les airs et étant prêts à bondir à grande vitesse vers tout ce qui bouge, surtout les jouets.

Le seul temps où ils semblent ralentir est lorsqu’ils se nettoient la face après un bon repas. Et qui a-t-il de meilleur qu’un repas offrant tous les nutriments nécessaires?

La croissance de votre chatonne

À la naissance, elle pèse environ trois onces (100 grammes) et gagne environ 0,5 oz (15 g) par jour. À 10 semaines, elle pèsera plus de deux livres (1 kg); elle gagnera dix fois son poids en dix semaines. Bien que les mâles et les femelles croissent au même rythme au début, les mâles surclassent les femelles en matière de poids après 10 semaines. Les mâles ont tendance à prendre du poids jusqu’à environ 11 mois, soit une croissance qui se prolonge de quatre à huit semaines de plus que les femelles. La croissance des deux sexes est rapide au début, jusqu’à environ six à sept mois. Les mâles continuent à ce rythme jusqu’à environ neuf mois, délaissant leurs sœurs.

Le régime alimentaire

Du moment de la naissance, l’alimentation est cruciale à la bonne santé du chaton. De l’allaitement jusqu’au sevrage à environ dix semaines d’âge, votre chaton commencera à manger des aliments solides à l’âge d’environ trois ou quatre semaines. À ce moment, alors que votre chaton n’a que quelques dents et un ventre sensible, de la nourriture molle à base de viande (en boite) est plus facile à consommer.

Après le sevrage

Après le sevrage, une alimentation complète et équilibrée, en proportion et quantité convenables, assure tous les nutriments : énergie, protéines, vitamines, minéraux. Les aliments spécialement formulés pour les chatons contiennent plus de nutriments et assurent la croissance de votre chaton. Bien que la bonne santé de votre chaton exige une gamme complète de nutriments, le calcium, le phosphore, le zinc, les vitamines A et D, la thiamine, les acides gras essentiels et la taurine sont d’une importance particulière. Par exemple, une alimentation autrement saine, mais insuffisante sur le plan d’un seul nutriment, tel que le zinc, peut mener à une faible croissance, à la dermatite (lésions de peau) et à d’autres malformations.

Ça doit être bon au gout

Votre chaton devrait bien manger tant pourvu que la nourriture soit savoureuse. L’appétence dépend de l’arôme, de la texture et du gout. Si vous nourrissez votre chatte d’une variété de saveurs, celle-ci développera probablement des habitudes alimentaires sélectives. Durant sa croissance et une fois arrivée à l’âge adulte, vous pouvez lui fournir une alimentation sèche complète et équilibrée en plus de la nourriture en boite. Il est recommandé de donner à votre chat de la nourriture en boite au moins une fois par semaine afin qu’il puisse maintenir le gout pour ce type de nourriture. Des problèmes pourront vous contraindre à faire passer votre chat à la nourriture en boite; pour ce faire, le chat doit déjà savoir comment manger de la nourriture en boite. L’alimentation de votre chat devrait être régulière et non variable. Ne laissez pas la nourriture à la disposition de votre chat en tout temps, mais plutôt, donnez-lui à manger régulièrement.

Méfiez-vous de la phrase « pour adultes seulement »

Les aliments spécialement formulés pour les chatons ont une plus haute teneur de protéines et une plus haute densité d’énergie. Les aliments secs pour chatons contiennent environ 35 % de protéines, ont une plus haute teneur de gras, de l’ordre de 12 à 24 %, puis ont une teneur en calories d’environ 25 pour cent plus élevée que les aliments secs pour chats adultes. Si un aliment est étiqueté « 100 pour cent complet et équilibré pour toutes étapes de vie », n’en donnez PAS à votre chaton. Les aliments classés par étape de vie sont votre meilleure option.

Les chats ont des besoins nutritifs inhabituels

besoin nutrition chat

CE QUE DOIVENT MANGER LES CHATS

Une bonne nutrition ainsi qu’un régime alimentaire équilibré sont essentiels pour maintenir une bonne santé.

Le régime alimentaire idéal pour votre chat doit inclure une nourriture de bonne qualité et de l’eau en abondance. Votre chat doit être nourri en quantité suffisante pour répondre à ses besoins en énergie et en calories. Une quantité de nourriture insuffisante ou excessive peut être tout aussi nocive pour sa santé.

Une nourriture sèche pour chats est moins dense, c’est-à-dire qu’elle contient moins d’eau qu’une nourriture en conserve. En général, le choix d’utiliser une nourriture sèche ou en conserve est personnel et la majorité des chats aiment bien une combinaison des deux.

Aux différentes étapes de leur vie, les chatons (« croissance »), les chats adultes et les chats plus âgés (« gériatriques ») ont des besoins nutritionnels différents. Certaines situations, tels la grossesse ou l’allaitement, affecteront grandement les besoins nutritionnels des chats. Les chats plus actifs auront besoin d’une plus grande quantité de nourriture tandis que les chats plus tranquilles en auront besoin de moins, tout comme nous.

VITAMINE A

Les chats n’ont pas la capacité de convertir la carotène des plantes en vitamine A. La vitamine A doit donc provenir d’une diète riche en foie et autres abats. Si un chat a une carence en vitamine A, sa croissance sera affectée, il ne prendra pas de poids, il aura du dommage aux membranes cellulaires et une moins bonne résistance à la maladie; ceux-ci ne sont que quelques problèmes qui pourraient en résulter. De plus, chez les femelles, leur cycle risque d’être affecté, les embryons peuvent ne pas s’implanter, les femelles enceintes pourraient avorter ou donner naissance à des chatons malformés (tel avec le palais fendu).

NIACINE

Le chat ne peut synthétiser la niacine de l’acide aminé tryptophane à cause d’une certaine enzyme. Une carence en niacine peut mener à une perte de poids et une perte d’appétit, de la fourrure négligée et des blessures autour de la bouche.

ACIDES GRAS ESSENTIELS

Les chats doivent avoir une quantité suffisante d’acide arachidonique, un acide gras que l’on retrouve seulement dans du tissu animal. Ils doivent donc avoir du gras animal dans leur diète. La dermite et une reproduction limitée sont parmi les déficiences symptomatiques qui s’ensuivent.

TAURINE

Leur besoin en taurine est très élevé. Cet acide aminé se trouve naturellement dans les viandes provenant de muscles; le poisson et les crustacés sont également d’excellentes sources. Une carence en taurine peut causer une dégénérescence rétinienne centrale (une forme de cécité).

En plus de ces particularités diététiques, l’alimentation d’un chat doit contenir des protéines en grande quantité, environ 12% comparativement à 4% pour un chien adulte. Contrairement à leurs maîtres, les chats peuvent très bien tolérer une alimentation riche en gras; ce dernier, tout en ajoutant du goût aux aliments, leur fournit l’énergie nécessaire et facilite l’absorption des vitamines A et E. Le gras contribue également à l’apport calorique qui est d’environ 35 kilocalories par livre (35 kcal/lb).

Nourrir votre chat – tenez compte de son âge et son poids

clinique vétérinaire montréal

ALIMENTATION

Vous devriez donner à votre chat au moins 2 repas par jour. Utilisez les quantités indiquées sur le sac de nourriture; cependant, notez que ces quantités ne sont qu’un guide. Observez votre chat et demandez à votre vétérinaire si vous hésitez quant aux quantités à lui donner. Laisser de la nourriture accessible toute la journée est peut-être plus facile, mais n’oubliez pas que cette façon de faire peut causer de l’embonpoint chez votre chat. Vous serez en mesure de mieux contrôler les quantités si vous lui servez 2 repas par jour.

Avec l’âge, votre chat ralentira et pourra prendre du poids. Surveillez son poids et si vous vous apercevez qu’il devient plus gros, consultez votre vétérinaire.

Souvenez-vous que l’eau est essentielle. Votre chat a besoin d’eau fraîche toute la journée. Il boira environ deux fois plus d’eau que la quantité de nourriture sèche qu’il consomme; cependant, si sa diète est constituée de nourriture en conserve seulement, il ne boira que très peu, puisque cette nourriture renferme 75% d’eau.

PRENDRE EN CONSIDÉRATION :

AGE DU CHAT

  • Chatons (jusqu’à l’âge de 8-9 mois) : donnez-lui de la nourriture sèche et/ou en conserve conçue spécialement pour les chatons. Évitez la nourriture semi-humide (vendue en sachets) parce qu’elle contient une grande quantité de sucre pour lui donner sa consistance.
  • Chats adultes (1-7 ans) : donnez-lui de la nourriture sèche et/ou en conserve conçue pour chats adultes.
  • Chats plus âgés : (7 ans +) : donnez-lui de la nourriture sèche et/ou en conserve conçue pour chats plus âgés.

ÉTAT DE SON CORPS

  • Chats maigres : donnez-lui de 10 à 15% plus de nourriture qu’à l’habitude et voyez votre vétérinaire. Choisissez une nourriture plus riche en protéines et en gras. Il est très rare de voir un chat trop maigre!
  • Chats minces : Un chat en santé peut paraître mince et être tout de même en forme. Nous sommes habitués à voir des chats qui sont plus gros; vous devriez être capable de toucher ses côtes. Si vous pouvez pincer un pli sur les côtes, cette épaisseur est de la graisse ! Pesez votre chat souvent en cas d’incertitude.
  • Chats potelés : Si votre chat a un surpoids (10-15%), augmentez sa routine d’exercice. Augmentez graduellement l’exercice sur une période de 2 semaines (sauf s’il a une condition médicale). Éliminez toutes les gâteries et réduisez la quantité quotidienne de nourriture d’environ 10 à 20%.
  • Chats gras ou obèses : Éliminez toutes les gâteries. Augmentez l’exercice graduellement sur une période de 2 à 3 semaines, s’il n’a aucun problème de santé. Réduisez la quantité de sa nourriture de 25% par jour; remplacez-la par une nourriture faible en gras et avec plus de fibres, et parlez-en à votre vétérinaire. Il existe de la nourriture spécialement prescrite qui peut être très efficace pour la perte de poids tout en maintenant une diète bien équilibrée.

Votre vétérinaire peut vous aider à faire le bon choix tout au long de la vie de votre chat.

Détrompez-vous; il n'est pas généreux d'offrir trop à manger à votre chat.

nutrition chat

De 25 à 40 % des animaux domestiques sont jugés obèses ou sujets à la devenir. L’état de santé relié à la nutrition le plus commun de notre société est l’obésité.

L’obésité est principalement causée par deux facteurs, soit la suralimentation et le manque d’exercice. La majorité des problèmes d’obésité surviennent à cause d’une alimentation libre ainsi que l’ennui, menant à un gain d’appétit. De plus, bien que les chats semblent bien s’entendre entre eux, il n’est pas recommandé d’héberger plus d’un chat dans un même foyer : en raison de sa nature, le chat, à l’exception du lion, préfère être seul. S’il n’est pas seul, il mangera toute la nourriture offerte afin de ne rien laisser à ses adversaires félins.

Lorsque la consommation régulière de calories dépasse l’énergie brulée, l’excédent est entreposé sous forme de gras. Une surconsommation régulière de calories aussi faible que 1 % peut causer une augmentation de 25 % de poids par rapport au poids idéal rendu à l’âge mûr.

NOTES DE DIAGNOSTIC ET DE TRAITEMENT :

  • L’obésité est généralement diagnostiquée à partir de conclusions d’examens médicaux, de l’index de l’état de santé corporelle et de poids. Afin d’exclure la possibilité de troubles sous-jacents, des analyses de sang pourraient être recommandées.
  • La consommation quotidienne de calories est réduite en modifiant le type et le montant de nourriture. L’exercice devrait être augmenté progressivement. Discutez des détails de traitement lorsque l’obésité est diagnostiquée pour votre animal de compagnie.

CE QU’IL FAUT SURVEILLER

  • Grande taille corporelle
  • Respiration difficile
  • Marche à pied difficile
  • Intolérance envers l’exercice
  • Intolérance envers la chaleur

Écoutez parler Dr Ralph Schickel, médecin vétérinaire au sujet de façons de freiner l’obésité des animaux de compagnie

Comment brosser les dents de votre chat

soins dentaires chat

Les maladies dentaires (surtout la gingivite et la maladie parodontale) sont les plus fréquentes chez le chat. Ce sont également celles qui se préviennent et se traitent le mieux.

Nous pouvons réduire et même prévenir la maladie dentaire en donnant une nourriture spéciale qui favorise le nettoyage des dents et en l’accompagnant du brossage quotidien. Voici comment brosser les dents de votre chat :

La première étape est de commencer avec une bouche propre et en santé, comme chez le chaton, ou après avoir eu un nettoyage professionnel.

Une brosse souple et de la pâte à dents pour usage vétérinaire.

Il y a plusieurs aspects de la bouche de notre animal qui nous indiquent quand, où et comment brosser les dents. La maladie parodontale affecte habituellement les dents arrière en haut et ce sont les pires. La plaque dentaire s’accumule sur la surface de la dent tous les jours, sous la gencive. Il faut moins de 24 heures pour que cette plaque durcisse et devienne du tartre (calcul) qu’il est impossible d’enlever à l’aide d’une brosse à dents. Le brossage devrait donc se faire à chaque jour afin d’enlever la plaque qui s’accumule sous la gencive.

Même avec le brossage quotidien, tous les chats requièrent un nettoyage professionnel, tout comme les humains, mais moins fréquemment.

En brossant les dents de votre chat chaque jour et en réduisant la maladie parodontale, vous diminuerez ainsi la fréquence des nettoyages professionnels et procurerez à votre chat un sourire digne de lui.